L’ÉPILATION CHEZ LES HOMMES

L’épilation consiste à enlever, temporairement ou définitivement, les poils de la peau, masculine ou féminine. De nos jours, les poils chez les hommes n’ont plus rien à voir avec la virilité et seraient plutôt synonymes de machisme. Les poils seraient aussi indésirables chez les hommes que chez les femmes. Un homme qui exhibe ses poils fait fuir. 

Les hommes, s’ils portent la barbe, n’hésitent plus à s’épiler le corps. Pour eux, le look est plus important qu’une affirmation de leur virilité.
À en croire les femmes, des poils partout, surtout dans le dos, c’est devenu rédhibitoire.

POURQUOI LES HOMMES S’ÉPILENT-ILS ?

L’épilation peut être demandée pour des raisons esthétiques, de confort, d’hygiène, mais aussi pour des raisons médicales.

L’épilation laser pour des raisons médicales : 

  • L’épilation des fesses pour prévenir la maladie pilonidale

Cette maladie survient le plus souvent chez les hommes jeunes et poilus. Pour des raisons inconnues, il arrive qu’un poil provoque une irritation et grandisse dans la peau, entraînant la formation d’une cavité pouvant contenir des poils. Ce type de cavité est appelé kyste pilonidal et se forme généralement en haut du sillon interfessier. Le kyste peut ne provoquer aucun symptôme ou peut s’infecter et entraîner une douleur, une rougeur, un gonflement et un écoulement de pus. Si l’infection entraîne une collection de pus, on parle alors d’abcès pilonidal qui doit être retiré chirurgicalement.

Ici, le laser épilatoire a pour but d’éviter les récidives ou l’apparition du kyste pilonidal en détruisant ou en miniaturisant les follicules pileux et en diminuant la densité pilaire. Il agit donc en prévention en agissant sur la cause du kyste c’est-à-dire le poil. Le kyste une fois constitué relève d’un acte chirurgical. 

  • La folliculite de la barbe

La folliculite de la barbe est une irritation de la peau causée par des poils incarnés, elle touche généralement les hommes aux poils crépus, à la peau noire qui se sont rasés de trop près. Elle peut également se localiser au niveau de l'aine en cas d'épilation à ce niveau. Le laser épilatoire vise la miniaturisation des follicules pileux.

Remarque : le laser Nd-YAG utilisé sur ces peaux foncées aura aussi une action de remodelage en chauffant le derme. Cette stimulation atteint les cellules responsables du rajeunissement cutané.

  • La maladie de Verneuil

La maladie de verneuil (hydradénite) se manifeste par des nodules (formations cutanées arrondies et saillantes) douloureux et des abcès (amas de pus collecté dans une cavité) au niveau des aisselles et/ou des plis inguinaux. 

Elle évolue vers des écoulements de pus, des fistules (canal d'où s'écoule un liquide) et une cicatrisation en relief (cicatrisation hypertrophique). Son traitement consiste en une antibiothérapie au long cours ou parfois même, une greffe de peau.

L’étude Jules verne initiée par Michael Maruani a permis de légitimer l’utilisation des lasers d’épilation dans la maladie de Verneuil qui ont pour but de miniaturiser les follicules pileux. L’utilisation des lasers épilatoires dans cette indication a permis de diminuer le nombre d’interventions chirurgicales.

  • Le transsexuel

Le transsexuel pour la barbe ou du corps entier. Dans ce cas, pour que ça marche, l’épilation laser doit être associée à un traitement hormonal.

LES MÉTHODES D’ÉPILATION TEMPORAIRES

On peut avoir recours à différentes techniques d’épilation temporaires : 

  • Le rasoir. Rapide et efficace. À éviter pour l'épilation du maillot. Il est conseillé d'utiliser de la mousse de rasage pour éviter coupures et dessèchement. À répéter assez souvent et les poils qui repoussent semblent plus durs car ils sont coupés en biseau. Après le rasage, sur le visage, appliquez la Crème Légère Visage Polskin pour restaurer le film protecteur hydrolipidique de la peau.
m
  • La tondeuse. Rapide et sans douleur cette méthode coupe les poils au ras de la peau. La technique doit être répétée assez souvent, autant qu’avec le rasoir. Mais contrairement à ce dernier, elle n'irrite pas la peau et évite les poils incarnés. Cet appareil a aussi l'avantage, selon le modèle, de pouvoir disposer de sabots pour tailler les poils à la longueur souhaitée. Le résultat est moins net et moins durable qu’avec le rasoir.
  • La crème dépilatoire pour dissoudre le poil au niveau de la peau et pouvoir l'enlever sans douleur. Mais la racine du poil n’étant pas arrachée, la repousse est plus rapide, et nécessite d’intervenir plus souvent que l’épilation à la cire.
  • L’épilation à la cire. Des bandes de cire permettent d'arracher les poils avec leur racine. La cire est appliquée sur les poils qui sont suffisamment longs, puis elle est arrachée le plus rapidement possible dans le sens inverse de la pousse du poil. L'épilation à la cire permet une repousse des poils environ 3 à 5 semaines après. Le pénis et les testicules peuvent être épilés à la cire, d’emblée avec ou sans le pubis, ou secondairement lorsque le laser ne peut rien contre des poils trop clairs ou une peau trop brune (la peau des parties génitales est souvent plus sombre). La douleur est très brève. À faire toutes les 5 semaines dans un institut esthétique habitué à cette prestation. Sans risque sur la fertilité, ou l’érection. Les urines ne brûlent pas après la séance.
  • L’épilateur électrique. Il arrache la racine du poil, et permet d’agir sur une large zone. Il est idéal pour les jambes. L'épilateur électrique enroule le poil jusqu'à l'arracher avec son bulbe. Cela reste néanmoins relativement douloureux surtout lors des premières utilisations. 
  • La pince à épiler : pour les sourcils. Astuces : Vous pouvez assouplir les poils avec des glaçons. Ils seront plus faciles à arracher. Le glaçon aura aussi un effet anesthésiant. Utilisez bien le bâtonnet pour que les deux sourcils soient de même longueur. N’épilez pas trop ! Faites une pause de temps en temps pour apprécier le travail. Terminez en appliquant la Crème Légère Visage Polskin pour hydrater et apaiser.

LES MÉTHODES D’ÉPILATION DURABLES, VOIRE DÉFINITIVES

  • L’épilation électrique.

Elle consiste à introduire sans faire saigner une fine aiguille à usage unique dans le canal pilaire et d’envoyer une impulsion électrique qui brûle la racine du poil qui est ensuite facilement retiré à l’aide d’une pince à épiler. Cette méthode peut occasionner des micro brûlures cutanées qui cicatrisent sans laisser de séquelle, lorsqu’elle est réalisée par des mains expertes. L'inconvénient majeur est que le traitement s'effectue poil par poil avec un inconfort de douleur parfois important malgré l’application de crème anesthésiante avant la séance. La surface traitée ne peut être que limitée. Cette méthode est contre-indiquée chez toute personne porteuse d’un implant métallique. L’épilation électrique est définitive.

Malgré ces nombreux inconvénients, cela reste la méthode à conseiller pour les peaux et zones du corps non compatibles avec le laser notamment lorsque les poils sont blancs. Elle peut être conseillée pour éliminer les poils visibles au niveau des oreilles. La séance est courte. Plusieurs séances seront nécessaires. 

  • Les méthodes de photo-épilation : la lumière pulsée et les lasers.

Pour épiler des grandes surfaces, de façon durable. 

La lumière pulsée n’est pas un laser. L'appareil à lumière pulsée émet une lumière polychromatique, soit une multitude de longueurs d’ondes, sélectionnées par un ou plusieurs filtres, s'étendant dans le visible et l’infrarouge (500 à 1 200 nm en général). 

Les lasers épilatoires émettent une seule longueur d’onde. On distingue :

-Le laser Alexandrite qui émet une longueur d’onde de 755 nm
-Le laser Diode qui émet une longueur d’onde de 810 nm
-Le laser Nd-Yag qui émet une longueur d’onde de 1064 nm

Comment les méthodes de photo-épilation fonctionnent-elles ?

C'est la mélanine (pigment responsable de la couleur du poil) contenue dans le poil qui absorbe l’énergie de la lumière émise par l’appareil et de cette absorption résulte une augmentation de la température du bulbe et de la matrice au-delà du seuil de coagulation cellulaire (au minimum 150°C) tout en évitant de produire la moindre lésion sur la peau. Ce mécanisme est celui de la « photo-thermolyse sélective ». La brûlure du poil entraine sa destruction ou au moins sa miniaturisation.

Tout comme l'épilation électrique, l'épilation au laser est pratiquée par un spécialiste du corps médical. Cette technique est à pratiquer avec précaution car elle est susceptible de provoquer une repousse paradoxale c’est-à-dire l’apparition de poils (plutôt fins et longs) sur une zone non épilée du visage ou du corps, mais à proximité immédiate d'une zone traitée.

En fonction de la couleur et de l’épaisseur du poil, en fonction de la couleur de la peau (phototype, bronzage), on choisira tel ou tel appareil de photo-épilation qu’on réglera de façon optimale sans nuire à la peau. Les méthodes de photo-épilation nécessitent des séances régulières toutes les 3 à 6 semaines (cet intervalle dépendant du cycle pilaire de chaque individu) pendant au moins un an. Le nombre de séances d’épilation laser varie selon les individus en fonction de la couleur et l’épaisseur des poils, de la couleur de la peau, de l’âge, de l’état hormonal, …

Il ne faut pas arracher les poils entre 2 séances afin de préserver les bulbes pour mieux les éliminer lors de l'application de la lumière. Contrairement à la cire ou l’épilation électrique, la photo-épilation ne génère pas de poils incarnés. De séance en séance, les poils seront de plus en plus fins.

L’ÉPILATION LASER ET LES HOMMES

L’épilation laser devient le motif de consultation le plus fréquent chez les hommes car ils font de plus en plus attention à leur apparence physique, la mode est à la peau glabre. L’épilation laser est une technique efficace.

ATTENTION : pour détruire de manière durable chez les hommes, et encore plus que chez les femmes, une consultation préopératoire est indispensable pour se faire expliquer les limites de l’intervention et la nécessité des séances d’entretien.

Quelles zones les hommes demandent-ils à épiler ?

Ce que les médecins lazaristes constatent :  l’épilation peut concerner toutes les parties du corps, des plus visibles (visage, jambes, bras, ...) jusqu'aux plus intimes (poils pubiens, …).

Les zones que les hommes veulent le plus fréquemment épiler sont :
1- Le dos 
2- Les épaules 
3- La poitrine 

Mais, toutes les zones peuvent être demandées. 

  • Les aisselles. Attention : éviter le déodorant avant et après les séances.
  • Le maillot
  • Les jambes complètes
  • L’abdomen
  • Le visage
  • La barbe : même si la barbe est à la mode, ou les zones malaires pour dessiner une barbe plus régulière, le bas du cou, …
  • Le nez : les poils sur le nez et/ou qui sortent des narines. 
  • Les oreilles : souvent présents dès la quarantaine, pas toujours bien pigmentés pour avoir un résultat total (on protègera bien l’intérieur des oreilles de l’air froid du système de refroidissement du laser)

Attention : les bras ne sont pas une bonne indication chez les hommes

À quel âge les hommes peuvent-ils commencer une épilation laser ?

Il n’y a pas d’âge pour commencer.

Attention : avant 35 ans, le dos est zone à risque de pousse paradoxale ! L’homme tout au long de sa vie aura de plus en plus de poils.

Attention : ne pas avoir d’attente irréaliste, on ne peut pas parler d’épilation définitive chez les hommes, il y aura forcément des séances d’entretien.

On peut commencer tôt à condition de comprendre que d’autres poils apparaitront et qu’il faudra entretenir les séances. À mesure que les hommes vieillissent, certains follicules pileux vont devenir plus sensibles aux hormones mâles. C'est ce qui, chez les hommes, entraîne une croissance plus importante des poils avec l'âge dans des endroits tels que les sourcils, le nez et les oreilles. Mais toujours commencer avant que les poils soient blancs parce que le laser ne fonctionne pas sur les poils blancs.

Rappel : La cible physique du laser est la mélanine contenue dans le bulbe et la tige pilaire, puisque dans le poil blanc il n’y a plus de mélanine, le laser n’a plus de cible pour opérer. Les poils blancs se dépilent à l’épilation électrique.

Avec quel laser ?

En fonction du bronzage et du phototype 4 à 6. Pour les phototypes élevés (peau foncée) et les peaux bronzées : le Nd-Yag pour préserver l’épiderme qui contient aussi de la mélanine. Pour ces phototypes de 4 à 6, on a pu répertorier 61% de brûlures avec un laser Alexandrite contre 14% avec le laser Nd-Yag.

Chez les hommes : l’observation sur le terrain, montre une efficacité égale Alexandrite/Nd-Yag. Aucune étude est disponible pour le confirmer.

Parce que les follicules pileux sont implantés plus profondément dans le derme de la peau des hommes que celui des femmes, le laser Nd-Yag qui pénètre plus dans l’épaisseur de la peau devrait théoriquement être plus efficace chez les hommes que chez les femmes.

Pour les phototypes 1 à 3, le laser Alexandrite serait plus performant avec une réduction du nombre des poils plus importante après 3 séances comparé au Yag pour un même phototype. Enfin, si c’est possible, le laser Alexandrite étant moins douloureux, les hommes le préfèrent.

Remarque : le laser Diode est plus rapide mais aussi plus douloureux.

L’épilation laser est-elle douloureuse ?

Le plus souvent, oui, surtout au niveau du dos et de la nuque. Pour diminuer la douleur, le laser est équipé d’un système de refroidissement.

L’action antidouleur de la crème anesthésiante appliquée au moins 1 heure avant les séances est limitée car les poils sont implantés profondément dans la peau. Plus la surface à épiler est grande et plus c’est douloureux. Mais la crème est recommandée. Sur les parties intimes, elle est sans risque pour la fonction sexuelle et reproductive.

L’épilation laser chez les hommes est-elle efficace ?

OUI. Mais pour une même partie du corps, il faudra plus de séances que chez les femmes. Au moins 10 séances sont nécessaires et un entretien est aussi le plus souvent nécessaire. Parfois moins de séances, si le but n’est pas l’élimination totale mais la diminution. 

Les résultats varient d’une personne à l’autre et selon les zones épilées :

  • Le haut du dos marche mieux que le bas du dos, surtout chez les personnes âgées entre 30-40 ans.
  • Pour la barbe, les oreilles, le cou : les résultats sont bons.
  • Les résultats sont médiocres au niveau des bras et des avant-bras.

SPÉCIAL : ÉPILATION DES POILS DU NEZ CHEZ LES HOMMES

Seuls les poils qui dépassent du nez sont disgracieux et méritent d’être éliminés. N’allez pas chercher ceux situés tout au fond, ils sont utiles. À l’inverse, ne les laissez pas pousser sous prétexte que vous serez mieux protégé contre les bactéries ambiantes. Esthétiquement, vous vous devez de mettre de l’ordre dans vos poils de nez. Pour les enlever, plusieurs méthodes sont disponibles.  

Plusieurs façons pour les enlever :

- La pince à épiler. Astuce : choisissez plutôt une pince à mors « crabes », évitez la pince à mors biais. Munissez-vous d’un miroir grossissant qui vous aidera à mieux repérer les poils à éliminer. Saisissez le poil qui dépasse de la narine entre les mors de la pince, serrez les mors, et tirez d’un coup sec et rapide. Procédez de la même manière un poil après l’autre.
Éliminez les poils dans le nez avec une pince à épiler peut s’avérer être douloureux.
Quand on arrache un poil du nez, on pleure. Ce larmoiement est un réflexe automatique indépendant de la douleur et de votre volonté.

- Les petits ciseaux : ils coupent les poils qui dépassent des narines sans douleur. Astuce : choisissez des petits ciseaux à tours irons ou à pointes recourbées pour éviter de vous blesser. Le miroir grossissant vous aidera à mieux voir les poils à couper. 

- La mini-tondeuse : la meilleure solution. Choisissez-en une de qualité. Elle a la forme d’un stylo dont on introduit l’embout spécialement étudié pour le nez à l’entrée de la narine, il suffit alors d’appuyer sur un bouton pour qu’un système de lames pivotantes coupe les poils en douceur. Ce n’est pas douloureux et les risques de blessures sont faibles. 

L’épilation laser : pratiquée par un médecin entraîné le laser élimine en quelques séances pratiquement indolores de façon durable les poils disgracieux situés dans le nez.

Dr. Polinsky