LE FONDEMENT SCIENTIFIQUE DES SOINS DE LA PEAU MASCULINE

Pour que les hommes comprennent mieux la nécessité de prendre soin de la peau de leur visage, voici un résumé explicatif de la structure et du mode de fonctionnement de la peau. Comprendre pourquoi la peau du visage de l’homme ne peut pas se passer de soins pour rester belle et en bonne santé est important.

LA PEAU DU VISAGE DE L’HOMME NE PEUT PAS SE PASSER DE SOINS

« Mon père ne mettait pas de crème sur son visage et il avait une belle peau », « Je n’en ai pas besoin, je suis très bien comme je suis et peut-être qu’une crème appliquée sur mon visage me fera plus de mal que de bien ». Le monde de la cosmétique pour les hommes est en croissance, mais tous les hommes ne s’y sont pas mis. Ceux-là restent convaincus que leur peau peut régler à elle seule tous les problèmes. Ils n’ont pas été éduqués à prendre soin de leur peau. Ou ils ne veulent pas prendre le temps et s’ils sont prêts à essayer, ils sont perdus devant la surabondance des marques et des produits cosmétiques. Et puis comment faire ? Finalement, ils ne savent pas. La lecture de ces lignes devrait donner les moyens de décider et d’agir.

Comprendre la peau pour prendre des décisions éclairées

La peau est l'interface entre le monde extérieur et notre milieu intérieur. Parmi tous ses rôles, retenons ici :

  • Son rôle de barrière vis-à-vis des agressions extérieures qui peuvent être physiques (UV…), chimiques (cosmétiques mal adaptés, trop agressifs, …), mécaniques (coupures, …).
  • Son rôle dans les échanges entre le corps et l’environnement. Elle permet l’échange et le transport de différentes molécules comme l’eau. Elle peut absorber les produits cosmétiques.

Ce qui est important à retenir sur sa structure : la peau est constituée de l'épiderme, du derme et de l’hypoderme (couche la plus profonde). L'épiderme est la couche située la plus à l’extérieur, il repose sur le derme. On lui reconnaît 4 couches :

  • La couche basale
  • La couche de Malpighi
  • La couche granuleuse
  • La couche cornée, la plus superficielle

La couche cornée est constituée de cellules aplaties (cornéocytes) qui s’éliminent à la surface. L’épiderme se renouvelle environ tous les 30 jours. La couche cornée protectrice qui est perpétuellement renouvelée est recouverte du film hydrolipidique.

Dans l’épiderme, il n’existe pas de vaisseau sanguin. L’épiderme puise les nutriments et l’eau dont il a besoin à partir des vaisseaux sanguins du derme qui est un tissu de soutien riche en fibroblastes (cellules), collagène et élastine, ainsi qu’en acide hyaluronique. L’eau diffuse depuis les vaisseaux sanguins du derme dans l’épiderme, de la profondeur vers la superficie, en passant entre les cellules. Dans le derme, l’acide hyaluronique joue un rôle majeur dans l’hydratation cutanée (remarque : l’acide hyaluronique existe aussi dans l’épiderme entre les cellules). 

La couche cornée ou stratum corneum 

Il s’agit donc de la couche la plus superficielle de la peau. La solidité, la résistance, la souplesse de ce bouclier sont dues à la présence, à l’intérieur des cornéocytes, de filaments de kératine (protéine fibreuse) liés à de l’eau par l’intermédiaire des MNF. L’eau est responsable de la plasticité de la peau. Les MNF appelés « Facteurs Naturels d’Hydratation » sont très hygroscopiques, ils attirent les molécules d’eau. Ce sont des acides aminés (certains ne peuvent être apportés que par l’alimentation via les vaisseaux du derme, ce sont les acides aminés essentiels), de l’acide pyrrolidone carboxylique, de l’acide lactique, de l’urée, des sucres, et des ions minéraux. Les cornéocytes fixent l’eau par leur richesse en kératine très hydrophile et en MNF.

Toutes les molécules (exceptés les acides aminés essentiels) présentes dans les cornéocytes ont été «fabriquées» par les cellules des couches plus profondes de l’épiderme, dès la couche basale, le processus est connu sous le terme de kératinisation épidermique qui aboutit à la construction d’une couche cornée pouvant être comparée à un mur de briques (les cornéocytes) qui tient debout grâce à un ciment gras intercellulaire fait de lipides (triglycérides, acides gras (certains ne peuvent être apportés que par l’alimentation via les vaisseaux du derme, ce sont les acides gras oméga3 et oméga6), céramiques, cholestérol) synthétisés par les cellules de la couche granuleuse de l’épiderme. Ce ciment régule la desquamation (élimination des cellules mortes à la surface du stratum corneum) et il a aussi le pouvoir de freiner la perte d’eau provenant des couches profondes de l’épiderme, c’est-à-dire qu’il s’oppose au dessèchement de la peau.

En résumé : Tout l’édifice épidermique doit être intègre pour que les cellules qui sont en première ligne de défense soient opérationnelles. Pour que la peau de l’homme soit belle, lisse et souple, il ne doit pas manquer ni d’eau ni de nutriments (acides aminés et acides gras essentiels) pour permettre une bonne kératinisation épidermique. L’eau joue un rôle important dans l’échafaudage de cet édifice. Le stratum corneum joue un rôle esthétique en relation avec son état d’hydratation. Le ciment gras intercellulaire régule le flux transépidermique de l’eau, c’est-à-dire qu’il empêche l’eau de s’évaporer.

Le film hydrolipidique de la peau

Le film hydrolipidique est formé par un mélange d’eau provenant de la sueur et de lipides provenant du sébum et du ciment intercellulaire. 

C’est une émulsion E/H qui recouvre la couche cornée, ses rôles :

  • Participe au rôle de défense de la couche cornée 
  • Maintien de l’hydratation de la peau en limitant l’évaporation de l’eau 
  • Maintien du pH de la peau acide de l’homme grâce à la présence des acides gras
  • Contribue à la beauté de la peau

Le pH de la peau nous défend contre les bactéries et les mycoses. Le pH acide est indispensable à la bonne trophicité de la peau. Toutes les maladies de la peau s’accompagnent d’une alcalinisation cutanée. Cependant, une faible augmentation de l’acidité peut favoriser l’acné. Le pH de l’homme est naturellement plus acide que celui de la femme. Le pH peut être modifié par la sueur. La sueur est moindre chez les femmes. Les produits détergents augmentent l’acidité du pH cutané.

En résumé : En l’absence de soins réguliers, le film hydrolipidique, et/ou le ciment intercellulaire et/ou la couche cornée peuvent devenir insuffisants ou défaillants, ces structures n’étant plus alors capables de fixer ou de retenir l’eau dans la peau, celle-ci s’évapore, la peau se dessèche et devient inesthétique.

Remarques : lorsqu’on parle d’hydratation cutanée on ne se réfère qu’à la couche superficielle de la peau bien que la déshydratation cutanée puisse intéresser aussi bien l’épiderme, le derme ou les deux. La déshydratation n’a rien à voir avec la sécrétion sébacée, une peau peut être grasse mais déshydratée. Une peau qui manque d’eau se voit plus souvent chez les hommes à cause de leurs hormones qui retiennent moins l’eau que les hormones féminines.

Sans soins, la peau se détériore 

La structure, le mode de fonctionnement de la peau et les molécules peuvent changer : les imperfections apparaissent en l’absence de soins réguliers adaptés. Les qualités de la peau peuvent changer à cause :

  • De l’absence de soins
  • Du rasage : les microcoupures, agressions mécaniques du rasoir
  • De l’eau chaude qui dessèche la peau
  • De l’eau calcairequi irrite la peau
  • D’un nettoyage agressif qui abrase le film et l’épiderme
  • De la pollution : les particules fines pénètrent la peau rapidement et sont capables de détruire les protéines de kératine qui protègent la peau de la déshydratation
  • Du tabac : le diamètre des vaisseaux du derme se rétrécissent avec pour conséquence une diminution de l’oxygénation de l’épiderme qui reçoit également moins d’eau et moins de nutriments
  • De l’alcool qui empêche la peau de bien se régénérer
  • Des UV du soleil
  • Du froid, du vent, de la chaleur, des climatisations
  • Du stress
  • De la transpiration
  • De produits cosmétiques agressifs, produits alcalins (savon), tensio-actifs qui décapent l’épiderme
  • De certains médicaments (anti-acné, …)
  • D’une alimentation pauvre en eau, en acides aminés, en acides gras essentiels, en vitamines, …
  • Du vieillissement : à partir de 50 ans s’amorce une diminution progressive de la sécrétion sébacée d’où une modification de la composition du film hydrolipidique 

Remarque : prendre soin de la peau du visage retarde l’apparition des rides

Quel que soit l’âge de la personne, chacun de ces facteurs est susceptible de modifier le stratum corneum et/ou le film hydrolipidique (qu’il peut même détruire), entraînant ainsi des désordres visibles au niveau de la peau du visage plus ou moins marqués passant de la peau rêche déshydratée à une desquamation intense, des boutons, des rougeurs, … Ces facteurs peuvent être associés. 

En dehors du vieillissement, ce sont les agressions répétitives qui finissent par altérer les propriétés physicochimiques de la peau avec pour conséquence l’apparition des imperfections. Après une agression, la peau peut par exemple rétablir le pH (acidité du film hydrolipidique) initial de la peau environ 2h après l’agression grâce à son pouvoir tampon.

À retenir : tous ces perturbateurs potentiels de la structure, du mode de fonctionnement et des molécules de la peau ne sont pas extraordinaires, mais plutôt communs. 

DE QUOI LA PEAU A-T-ELLE BESOIN ?

  • D’éliminer les facteurs nommés ci-dessus (quand c’est possible)
  • D’eau et de bons nutriments (boire suffisamment, veiller à avoir une alimentation variée et saine, penser aux compléments alimentaires)
  • D’une bonne hygiène de vie
  • De douceur quand on la touche, quand on la nettoie ou quand on la soigne
  • De soins pour préserver ou restaurer la fonction barrière du stratum corneum (cornéocytes et ciment)

Les soins filmogènes occlusifs hydrophobes : 

À la manière du film hydrolipidique, ils vont créer une barrière hydrophobe à la surface de la couche cornée pour diminuer l’évaporation cutanée. 

Il existe également des soins filmogènes occlusifs hydrophiles :

Par exemple à base de collagène ou d’acide hyaluronique qui vont former à la surface de la peau un film qui va capter l’eau et maintenir l’eau du stratum corneum.

Les soins émollients :

Ils remplissent les « fissures » entre les clusters de cornéocytes en train d’exfolier. Ce sont des correcteurs du ciment intercellulaire. Dans cette catégorie de soins, nous retrouvons les huiles de plante (huile de Jojoba), mais aussi de façon générale les lipides qui imitent ceux du ciment intercellulaire (céramides, acides gras polyinsaturés oméga3, oméga6, phospholipides, lécithine de soja). Les soins émollients rendent la peau douce.

Les soins humectants, hydratants :

Ils contiennent des substances qui sont capables d’attirer l’eau comme le font les MNF naturels contenus dans les cornéocytes. Ils attirent l’eau des couches de l’épiderme et de l’air ambiant si l’hygrométrie est supérieure à 70%. Ils comblent aussi les brèches, ils ont donc aussi un effet émollient. 

Les actifs hydratants (la liste n’est pas exhaustive) : 
- La glycérine qui contient de nombreux acides aminés
- Les MNF : les sucres, les acides aminés (hydrolysat de collagène, Aloe vera qui contient de nombreux acides aminés), les lactates, le panthénol (vitamine B5 qui a le meilleur pouvoir hydratant) 
- Les AHA (pour les peaux matures)

COMMENT AGISSENT CES SOINS SUR LA PEAU ?

Dans le cas de l’application d’un produit cosmétique, les ingrédients qu’il contient ont pour mission de diffuser dans l’épiderme. Dans un premier temps, l’actif se fixe sur la couche cornée en se dissolvant dans son film hydrolipidique de surface puis il est absorbé par la couche cornée ou par les annexes cutanées. Le passage à travers la couche cornée peut être effectué par la voie transcellulaire et intercellulaire.

La voie transcellulaire est empruntée par les actifs hydrophiles, ils ont une affinité pour l’eau présente dans la couche cornée bien hydratée conduisant à les rendre solubles. Entre les cellules, la voie la plus souvent utilisée. Les actifs lipophiles (qui retiennent les matières grasses) circulent dans le ciment inter lipidique qui assure la cohésion des cellules de la couche cornée, puis dans le liquide interstitiel qui remplit les espaces entre les cellules des couches plus profondes de la peau.

La voie de passage par les annexes cutanées correspond au passage par les follicules pilo-sébacés (voie trans-folliculaire) et beaucoup plus rarement par les canaux des glandes sudoripares eccrines qui sécrètent la sueur. Cette voie de passage est minoritaire. Cette voie ne concerne pas directement les actifs filmogènes qui restent en surface, ni les actifs émollients et hydratants qui restent superficiels, mais elle peut servir comme voie de passage pour d’autres actifs contenus dans une formulation. Pour une molécule donnée, il faut choisir la forme galénique (forme du produit cosmétique) qui assure sa meilleure pénétration. Par exemple, les émulsions de lipides et d’eau favorisent la pénétration.

La voie orale est une bonne solution pour assurer l'efficacité des actifs. Un complément alimentaire pensé pour la peau de l'homme permettra de faire pénétrer les actifs en profondeur et d'améliorer l'aspect de la peau

QUELS SOINS POUR HOMME CHOISIR ?

Rassuré ? C’est décidé, vous allez prendre soin de la peau de votre visage. Alors suivez les conseils Polskin : c’est simple, rapide et efficace.

Nettoyer avec douceur avec de l’eau tiède :

Matin et soit pour éliminer les impuretés accumulées pendant le jour et la nuit avec le Nettoyant Doux Visage Polskin qui respecte le pH de la peau de l’homme

nettoyant polskin

Hydrater matin et soir :

Hydrater matin et soir : 

Utilisez la Crème Légère Visage Polskin. Il s’agit d’une émulsion légère, sa texture est fine et fluide pour tous types de peau, 96% d’ingrédients naturels. Elle contient de l’huile de Jojoba, de l’Aloe Vera Bio, de la glycérine, du panthénol et d’autres actifs intéressants pour la peau. 

La crème Polskin est aussi un excellent après rasage. Elle apaise, sans alcool, grâce au panthénol et à l’allantoïne. Elle ne colle pas, elle est agréablement parfumée pour ajouter du plaisir au geste.

crème polskin

Pourquoi Polskin ?

Parce que la marque est experte de la peau des hommes.
Parce qu’elle est inspirée par la connaissance de l’anatomie, du fonctionnement et des molécules de la peau. 

En conclusion : En tant que scientifique, médecin spécialisé et cofondatrice de Polskin, j’espère avoir pu vous aider à mieux comprendre votre peau. Car mieux comprendre ce qui se passe à l’échelle microscopique et moléculaire, peut vous amener à prendre la décision de prendre soin de votre peau, en particulier celle de votre visage. Vous ne le regretterez pas et il n’est jamais trop tard.

Dr. Polinsky